Compte tenu du vent très fort qui soufle du nord (donc de face) nous pensions embarquer à nouveau dans un transport pour remonter la presqu'île de Dakhla (40 km). L'attente pendant une heure est infructueuse donc nous partons contre le vent jusqu'à la bifurcation en direction de la Mauritanie. Pédaler dans le vent est pénible mais ça permet au moins d'apprécier les beaux paysages de la presqu'île.

20191019_11310020191019_112310

IMG-20191020-WA0005IMG-20191020-WA0006

Dakhla mise beaucoup sur le tourisme avec ses paysages et son lagon très venté qui permet la pratique des sports de glisse (windsurf, ...). Un golf est même en construction et bien sûr les hôtels poussent comme des champignons le long de la côte est qui longe le lagon.

IMG-20191020-WA0007IMG-20191020-WA0008

IMG-20191020-WA0009

A vélo nous prérérons passer notre route, on est pas tout à fait sur le même type de tourisme et nous avons encore du chemin jusqu'à Dakar !. Au moins nous savons que nous sommes dans la bonne direction !.

20191019_121308_001_saved

Nous retrouvons très vite les immensités sahariennes, d'ailleurs de plus en plus sahariennes en approchant de la frontière de la Mauritanie. La route ici n'a pas été refaite et le bitume est assez rugueux avec quelques nids de poule. Mais il y a peu de circulation est c'est particulièrement agréable de rouler à vélo dans ce décor qui nous transporte sur une autre planète.

20191020_08391120191020_084006

20191020_10223220191020_102237

Nous franchissons, à la sortie du village d'El Argoub, le tropique du cancer (concer ?, traduction à la marocaine sans doute approximative !).

20191019_155617

Nous installons nos tentes derrière une station service dans le minuscule village d'Imlili. Deux policiers viennent nous demander si tout se passe bien. Ils vont rester toute la nuit à proximité et nous donnent du pain le lendemain matin. Sur l'ensemble du parcours, au sahara occidental, nous avons constaté cette bienveillance. A chaque barrage de police on nous demande où nous avons prévu de dormir et les barrages suivants sont informés de notre passage. C'est plutôt rassurant même si dans cette zone il n'y a pas de danger particulier.

20191020_201128